Économiser l’énergie et mieux l’utiliser

Gérer efficacement l’électricité, l’énergie thermique et le carburant permet de faire des économies d’argent, d’augmenter la sécurité d’approvisionnement et de protéger le climat. L’Allemagne doit importer une large part de ses sources d’énergie. Alors qu’elles se chiffraient à quelque 50 % dans les années 1970, les importations d’énergie répondent aujourd’hui à près des deux tiers de la totalité des besoins énergétiques. De ce fait, l’efficacité énergétique est, avec le développement des énergies renouvelables, le pilier de la transition énergétique.

Économies visées par l’Allemagne

Objectifs relatifs à l’énergie primaire par rapport à 2008

L’économie progresse, la consommation énergétique régresse

Évolution du PIB et de la consommation d’énergie primaire

Au fil des décennies, l’Allemagne s’est de plus en plus sensibilisée à une gestion efficace de l’énergie. L’un des facteurs déclenchants de sa prise de conscience a été la première crise mondiale du pétrole en 1973. Les Allemands ont alors ouvert les yeux sur leur propre dépendance vis-à-vis des énergies fossiles ; et le gouvernement de l’époque a notamment réagi en lançant une campagne d’information sur les économies d’énergie et en imposant des limitations de vitesse sur les autoroutes. Depuis, bien d’autres lois ont été adoptées et diverses mesures dédiées à l’efficacité énergétique ont été mises en place. Trois éléments les caractérisent : une promotion ciblée, l’information et le conseil, sans oublier les dispositions contraignantes en vue de réduire la consommation d’énergie.

Le meilleur kilowattheure, c’est celui qui n’est pas consommé.

Angela Merkel, chancelière fédérale

Cette stratégie porte ses fruits : tandis que la demande énergétique de l’Allemagne régresse depuis 1990, son produit intérieur brut enregistre une nette progression. Ainsi, l’industrie allemande a multiplié par deux ses performances économiques tout en réduisant sa consommation d’énergie d’un peu plus de 10 %. Grâce au progrès technique, les ménages et les entreprises gèrent l’énergie avec une efficacité accrue. Aujourd’hui, la réduction de la consommation électrique des appareils électroménagers atteint jusqu’à 75 % par rapport aux équipements similaires qui existaient il y a 15 ans. À côté de cela, la modification de certaines habitudes quotidiennes permet elle aussi de faire des économies d’énergie. Voilà pourquoi des dizaines de milliers de conseillers en énergie traversent le pays pour montrer aux locataires, aux propriétaires et aux entreprises, sur la base d’audits énergétiques, quelles possibilités s’offrent à eux et pour les informer sur les programmes de subventions publiques.

Une productivité énergétique en hausse sensible

Chaque gigajoule d’énergie génère les sommes suivantes

Tous les États membres de l’Union européenne se sont entendus pour réduire leur consommation d’énergie primaire de 20 % d’ici 2020 et d’au moins 27 % d’ici 2030.À long terme, l’Allemagne souhaite réduire sa consommation d’énergie de moitié, conformément aux obligations qui lui incombent suite à l’Accord de Paris sur le climat.