L’Energiewende est peut-être adaptée à l’Allemagne – mais qu’en est-il des nations aux économies moins développées ?

Le tournant énergétique n’est pas un luxe, mais un outil soutenant un développement durable et économiquement viable. C’est un moteur d’innovation qui encourage la croissance, la prospérité et l’emploi dans des filières d’avenir. Il n’est donc guère surprenant que presque tous les pays de la planète veuillent aujourd’hui que leur système énergétique soit durable.

Presque tous les pays veulent développer les énergies renouvelables

Pays disposant d’outils politiques et d’objectifs de développement en matière d’énergies renouvelables

Les prix des technologies renouvelables innovantes, comme l’éolien et le solaire, ont fortement diminué dans le monde entier au cours des dernières années. Les investissements précoces dans la recherche et le développement tout comme les mesures d’encouragement destinées à faciliter la pénétration des énergies renouvelables sur les marchés de différents pays industrialisés, dont l’Allemagne, y ont largement contribué.
Grâce à la baisse des dépenses d’investissements et à des coûts d’exploitation peu élevés dès le départ, les énergies renouvelables sont d’ores et déjà compétitives sans aucune subvention dans plusieurs régions du monde. En Amérique du Nord et du Sud, des parcs éoliens et de grandes centrales photovoltaïques fournissent par exemple une électricité meilleur marché que les centrales à combustibles fossiles. Des pays tels que la Chine, le Brésil, l’Afrique du Sud ou l’Inde sont leaders dans le développement des énergies renouvelables. L’expansion de ces énergies est néanmoins partiellement entravée par certains pays qui subventionnent les carburants fossiles pour comprimer les prix à la consommation. Se chiffrant à près de 325 milliards de dollars par an, ces subventions sont deux fois plus élevées que celles allouées à la promotion des énergies renouvelables. Si ces fonds étaient dédiés au financement des programmes de renforcement de l’efficacité énergétique, lesdits programmes bénéficieraient de trois fois plus de ressources.
Parce qu’elles sont des ressources locales, les énergies renouvelables réduisent la dépendance à l’égard des importations énergétiques et à l’égard de la volatilité des prix des énergies fossiles sur le marché. Les énergies renouvelables peuvent largement contribuer à couvrir la demande énergétique croissante des pays émergents et en développement, sans occasionner de hausse des émissions de gaz à effet de serre ni d’augmentation des nuisances environnementales locales.

Dans quels pays du monde sont situées la plupart des installations ?

Capacité des installations produisant de l’électricité jusqu’en 2015

Dans les régions aux infrastructures peu développées avec une électricité produite au prix fort à l’aide de générateurs diesel, les énergies renouvelables offrent également une option moins onéreuse. Grâce à des phases de planification et de construction beaucoup plus courtes que pour les centrales à charbon ou les centrales nucléaires, des centrales solaires et des parcs éoliens peuvent y être installés à relativement court terme. Dans bien des cas, le renouvelable apporte le tout premier accès à l’électricité. Voilà pourquoi de très nombreux pays ont lancé des programmes de promotion des énergies renouvelables.
Plaidant dans le monde entier pour une politique énergétique durable, innovante et abordable, l’Allemagne partage ses expériences en matière de tournant énergétique. Une étroite coopération avec ses voisins européens et ses partenaires internationaux s’est mise en place. L’Allemagne s’implique activement dans des instances et organisations multilatérales et a conclu un grand nombre de partenariats énergétiques bilatéraux avec des pays tels que l’Inde, la Chine, l’Afrique du Sud, le Nigéria et l’Algérie.